Après une période d’obsession sur les nems et après avoir dépensé beaucoup d’argent, je me suis dit « pourquoi pas apprendre à faire les nems tout simplement?

Je n’ai aucun mérite, j’ai une belle soeur experte en la matière. Alors je triche un peu. Je choisis les ingrédients, j’assaisonne et je la laisse rouler (elle a des années d’expérience).

[insert photoshop ingrédients et quantités]

Pour préparer ces nems poulet-gingembre, j’ai choisi des germes de soja, des carottes, du poulet, du gingembre frais, du gingembre confit, des oignons jeunes, du chou chinois, du chou rouge, des vermicelles de riz, des oignons, de la coriandre, de l’ail et des graines de sésames noirs pour la décoration. Je coupe mes filets de poulet en fines tranches et j’assaisonne mon poulet avec du gingembre, de l’ail, de l’huile de sésame et un peu de sel et je le laisse mariner (30min à 1heure)

[insert poulet qui marine]

Je coupe l’oignon en fines lamelles que je fais revenir dans un peu d’huile de coco, j’ajoute l’oignon jeune, le chou rouge. Dans un grand bol, je place les vermicelles de riz que je recouvre d’eau bouillante pour les faire ramollir.

[insert vemicelles dans eau bouillante]

Dans une autre poele, je fais revenir mon poulet jusqu’à ce qu’il sot bien doré. J’ajoute le poulet au mélange oignons-chou, j’ajoute les germes de soja, les carottes, les vermicelles de riz essorés. J’ajoute au dernier moment la coriandre fraîche ciselée et le gingembre confit.

[insert poele 1:chou-oignon/poele 2:poulet/poele 1+2+reste ingrédients]

C’est maintenant que commences la partie délicate. Une fois la préparation prête, je prépare le nécessaire pour commencer à rouler les nems. Je roule tous mes nems.

[insert photo roulage]

Je mets de l’huile de tournesol propre dans la friteuse. Quand l’huile est bien chaude, j’y plonge les nems et les sort une fois doré. Je les place sur du papier absorbsant.

[insert nem dans l’huile et nem dans papier absorbant]

Une fois tous les nems terminés, place à la présentation. Pour les rendre plus « sexy », je plonge l’extrémité dans la sauce aigre-douce, puis dans les graines de sésame noir. Et voilà, bon appétit!

[insert photo résultat finale]